Le Manuel d’Épictète

Le Manuel d’Épictète, est un livre extrêmement intéressant. Il faut savoir que ce livre n’a pas été écrit par Épictète lui-même, mais est une compilation de son enseignement, par Arrien, son disciple. Il date d’il y a environ 2000 ans mais je peux vous assurez que sa sagesse et sa pratique sont toujours d’actualité aujourd’hui. En effet, cet ouvrage résume la doctrine stoïcienne du philosophe Épictète et répond à cette problématique que l’homme se pose depuis des millénaires et encore aujourd’hui : Comment atteindre le bonheur ?

Je vous ai donc compilé ci-dessous le Top 15 des meilleurs citations du Manuel d’Épictète.

Bonne lecture !

  • Ce qui trouble les hommes, ce ne sont pas les choses, mais les jugements qu’ils portent sur les choses.
  • Lorsque donc nous sommes traversés, troubles, chagrinés, ne nous en prenons jamais à un autre, mais à nous-mêmes, c’est à dire à nos jugement propres. Accuser les autres de ses malheurs est le fait d’un ignorant ; s’en prendre à soi-même est d’un homme qui commence à s’instruire ; n’en accuser ni un autre ni soi-même est d’un homme parfaitement instruit.
  • Ce qui l’afflige ce n’est point ce qui arrive, car un autre n’en est pas affligé ; mais c’est le jugement qu’il porte sur cet événement.
  • Lorsque donc quelqu’un te met en colère, sache que c’est ton jugement qui te met en colère. Efforce-toi donc avant tout de ne pas te laisser emporter par ton idée ; car, si une fois tu gagnes temps et délai, tu deviendras plus facilement maître de toi.
  • Souviens-toi que, si tu persévères, ceux mêmes qui d’abord se moquaient de toi d’admireront plus tard. Mais, si tu te laisse abattre, tu te rendras doublement ridicule.
  • Un tel ne t’a pas invité à un repas ? C’est que tu n’as pas donné à celui qui convie, le prix qu’il vend son repas. Il le vend contre des compliments ; il le vend contre des prévenances. Paye, si tu trouves avantage, le prix auquel il vend. Mais si tu veux à la fois ne rien payer et recevoir, tu est un insatiable et un sot.
  • O homme ! Considère d’abord ce que tu te proposes, et vois ensuite, en étudiant ta nature, si tu en es capable. Tu veux être pentathle ou lutteur ? Regarde tes bras, tes cuisses, examine tes reins, L’un, en effet, est né pour une chose ; l’autre pour une autre.
  • Nul ne peut te léser, si tu ne le veux point, car tu ne seras lésé que si tu juges qu’on te lèse.
  • Dans les conversations, évite de rappeler souvent et sans mesure tes actions et les dangers courus. S’il t’est agréable, en effet, de te rappeler les dangers que tu as traversés, il n’est pas également agréable à autrui de l’entendre dire ce qui t’est survenu.
  • Si, en effet, cette action est mauvaise, évite de la faire ; si elle est bonne, pourquoi crains-tu ceux qui ont tort de te blâmer ?
  • Quand un homme te fait du tort ou parle mal de toi, souviens-toi qu’il juge qu’il est de son devoir d’agir ou de parler ainsi. Il est donc impossible qu’il suive ton sentiment, et il ne peut suivre que le sien, de sorte que, s’il juge mal, il ne nuit qu’à lui-même, et vit seul dans l’erreur.
  • Quelqu’un se baigne promptement, ne dis pas : « C’est mal », mais dis : « C’est promptement. » Quelqu’un boit beaucoup de vin, ne dis pas : « C’est mal », mais dis : « Il boit beaucoup de vin. » Avant d’avoir, en effet, connu sa raison d’agir, d’où peux-tu savoir s’il agit mal ? Ainsi, il ne t’arrivera point de percevoir des représentations évidentes et d’en juger sur d’autres.
  • Par exemple, ne dis pas dans un festin comment il faut manger, mais mange comme il faut.
  • Quoi qu’on dise de toi, n’y fais pas attention, car cela ne dépend pas de toi.
  • Nous mentons en effet, mais nous sommes prêts à démontrer qu’il ne faut pas mentir.

Si vous souhaitez l’acheter pour le lire en entier, cliquez sur le lien ci-dessous (il vous redirigera vers Amazon et me permettra de gagner un pourcentage de votre achat si vous passez par mon lien) : Le Manuel D’Épictète

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :